Deux rendez-vous avec le comédien Nicolas RACCAH
 
MARDI 25 JUILLET 2017 à 21h
Théâtre des Tréteaux du Collet
Texte et jeu : Nicolas RACCAH

Durée : 1h20
Présentation
Au XVIe siècle, alors que les guerres de religion font rage, la poésie érotique atteint un point d’accomplissement inégalé à ce jour.
Dans une langue vertigineuse de gourmandise, loin de toute vulgarité,
le désir et l’amour deviennent les symboles d’une humanité renaissante, sous le regard bienveillant d’un Dieu qui (n’en déplaise à ses représentants qui se massacrent et se haïssent en son nom) sourit et applaudit aux corps-à-corps de sa créature jouisseuse.
Célébrer dans une langue musicale et pleine d’humour les bienfaits de la petite Mort, c’est pour ces poètes la plus belle façon de rendre grâce.
Un plaidoyer pour un humain réconcilié, avec le Ciel comme avec lui-même : c’est à cette révolution que le Petit Traité du Plaisir nous convie.
Nicolas Raccah nous fait entendre ces poèmes oubliés et les replace dans un contexte historique qui nous amène subrepticement à réfléchir aux paradoxes de notre époque.
JEUDI 27 JUILLET 2017 à 21h
Théâtre des Tréteaux du Collet
Texte et jeu : Nicolas Raccah
Mise en scène : Frédérique Aït-Touati
Assistante : Elsa Blin
Durée : 1h20
Présentation
Au commencement, il y a cette envie de chercher, dans les bibliothèques, ce que les femmes de la Renaissance ont pu dire au sujet de leur corps et de leur plaisir.
Les hommes ont laissé toute une littérature sur le sujet, alors… pourquoi pas les femmes ?
Parti fièrement à la recherche de ces textes, un homme va peu à peu découvrir l’hydre aux mille visages de la misogynie en Occident, de l’Antiquité à nos jours.
Parole interdite aux femmes, pudeur exigée, humilité, discrétion… Tout un éventail d’obligations et de contraintes sur lesquelles notre monde s’est construit, afin de réserver aux hommes les honneurs, la valeur et les prérogatives.
Le spectacle se tisse autour de cet homme, d’abord sûr de son élan, et qui lentement se décompose, à mesure qu’il touche du doigt cette Histoire qu’on ne lui a jamais apprise.
Puis suivra la refondation : quel homme devenir, lorsqu’on a commencé à prendre conscience d’un héritage aussi pesant ?
Sa remontée vers la lumière se fera grâce au soutien de femmes puissantes qui ont refusé de se taire.